Trouver un emploi = chercher une aiguille dans une botte de foin…

20151021_110430[1]

Je reviens aujourd’hui avec un article mieux léger et plus sérieux que d’habitude car c’est aussi ça le blog, c’est parler de tout pour toucher plusieurs tranches de personnes. Et aujourd’hui, je vais m’attaquer à un sujet sensible: la recherche du 1er emploi (ou d’un emploi tout court). Pour ce faire je vais vous parler de ma propre expérience.

Vous savez (si vous me suivez depuis longtemps) que j’ai arrêter mes études à BAC +4 (licence et master 1 de comm’) en juin dernier et que je suis pigiste pour un journal breton, je suis vendeuse à domicile de bijoux Stella & Dot et que J’ETAIS chargée de communication pour une entreprise de prêt à porter mais cela s’est terminé en juin dernier et c’est là que tout a commencé…

Je ne connaissais pas Pôle Emploi car je n’avais jamais eu besoin d’y aller, j’ai toujours trouvé du boulot pendant mes études, un peu avant et autre et je ne me doutais pas de l’épreuve que ça allait être pour moi. D’une part, je ne pensais pas que le dire à sa propre famille et à ses amis proches pouvait être aussi difficile, j’ai mis beaucoup de temps à le faire car je n’arrivais pas à me faire à cette situation, à me dire que moi qui n’avais jamais connu le chômage je pouvais me retrouver aujourd’hui confronter à cette difficulté suprême qu’est la recherche d’emploi. Et encore aujourd’hui, j’ai du mal à répondre quand on me demande « et tu fais quoi dans la vie? » -> « je suis pigiste, VDI et … en recherche active d’emploi dans la communication » (avec une tête de chien battu). Car oui, rechercher un emploi pour moi est un signe de faiblesse, de honte et de jours de déprime qui se multiplient de jours en jours.

Et ce n’est pas faute de chercher croyez moi, j’épluche les sites d’emplois tous les jours, à longueur de journée, je suis à l’affût de la moindre petite annonce dans les journaux, les réseaux sociaux… Je suis inscrite à tous les sites d’emplois possibles et inimaginables, je suis sur tous les RS d’emplois que je connaissent, je suis inscrite dans toutes les boites d’intérim aux alentours de chez moi, j’ai fais fonctionné tout mon réseau (si infime soit il) pour finalement comprendre que ce qu’on appelle « le piston » n’est plus valable aujourd’hui (dans ma branche en tout cas). Et je suis même inscrite à un programme intensif de recherche d’emploi initié par notre cher ami Pole Emploi, j’ai RDV tous les 15 jours avec la même conseillère pour parler CV, annonces récentes qui me correspondraient… Je suis même allé à un forum de l’emploi organisé sur Rennes pour déposer voire redéposer des CV aux stands présents (boites d’intérim, entreprises…), participer à des conférences… mais RIEN, le néant, le vide intersidéral… !!!

20151021_110512[1]

Au jour d’aujourd’hui (jour où j’ai écrit cet article qui j’espère j’aurais la force et le courage de publier car je pense que cela peut aider certaines personnes), je peux vous dire que le chômage est un fait réel qui n’est pas représenté que par des chiffres sur une courbe au JT de 13h sur TF1 tous les trimestres, c’est un fait, une réalité qui touche des millions de personnes des plus jeunes au moins jeunes. Car voilà aussi quelque chose qui me choque à chaque fois que j’entre dans mon agence Pôle Emploi, ou que j’assiste à des conférences, c’est le nombres d’ « adultes » qui sont dans la même situation que moi!! C’est affolant de se dire que des personnes de l’âge de nos parents voire plus sont sans emploi et ont encore plus de mal que nous à trouver car ils n’ont bien souvent pas de diplômes et ne peuvent compter que sur leur expériences antérieures qui bien souvent ne suffit pas. Et je peux vous dire aussi que même une jeune femme comme moi qui sort de l’école avec deux diplômes universitaires et de l’expérience dans la communication peut s’entendre dire par sa conseillère « je suis désolé Mademoiselle mais vous ne pourrez prétendre à aucun emploi avec vos diplômes qui ne vous servent à rien car vous sortez de telle ou telle université moins réputée que d’autres et que votre expérience, il n’y a que vous pour le dire et puis vous ne toucherez rien de notre part!« 

C’est cela aujourd’hui la recherche d’emploi, le monde de Pole Emploi, la sortie d’écoles, la bataille quotidienne pour se valoriser car ce n’est pas parce qu’on est au chômage qu’on est des moins que rien et ce n’est parce que on ose aller faire un peu de shopping une journée tous les 3 mois qu’on ne cherche pas d’emplois (« tu n’as pas de boulots mais tu oses acheter un pull à 10€ et pendant ce temps là tu ne cherches pas…!!! » -> réflexion entendu me dire à plusieurs reprises par certaines personnes de mon entourage). Et ce n’est parce que Pôle Emploi ne nous aide pas qu’on est pas capable de chercher par soi même car c’est aussi cela qui ressortira en entretien, le fait de ne pas avoir compter sur Pole Emploi car chacun à son avis sur la question. Même si je sais que parfois on aurait bien besoin d’un peu de soutien de Pole Emploi ou de notre entourage car à moins d’avoir été dans la même situation, personne ne peut comprendre une personne au chômage (et qui plus est ne touche rien de leur part), qui ne cesse de chercher en vain pour ne pas avoir de résultats. Et c’est d’autant plus difficile pour une personne comme moi qui voudrait un travail « là maintenant, tout de suite car j’ai des charges, j’ai un loyer, j’ai des projets de vie« …

Cette période (qui sera bientôt terminée je l’espère) qui est plus difficile pour certains (moi) que pour d’autres est aussi le moyen de se rendre compte des personnes sur qui on peut compter et c’est aussi un moyen de faire un point sur nous même, de ce qu’on sait vraiment faire ou pas et c’est le moyen de dépasser nos limites, de se sentir capable d’apprendre des choses en plus de ce que l’on sait déjà car « cela fera un plus sur le CV et pourra nous démarquer« . Et puis même si on sourit, on fait comme si tout allait bien, à l’intérieur (pour moi en tout cas) c’est le remue ménage, c’est des remises en questions incessantes… Même si on a des personnes autour qui nous disent « tu as tout réussi jusqu’à aujourd’hui, pourquoi ça ne continuerait pas et puis tu a la tête sur les épaules, tu sais ce que tu veux, ça aboutira certainement et puis ce n’est pas comme si tu n’avais pas de travail (oui c’est vrai j’ai une petite mission tous les mois pour le journal mais cela ne me permets pas de vivre décemment, juste de SURVIVRE) »… Plus facile à dire qu’à faire… Personne n’est en nous et personne ne sait ce que chaque individu ressent pendant cette période.

Voilà, j’espère vraiment que cela servira à certaines personnes, que vous réagirez à cet article sans me juger car il est important. Croyez bien qu’il a été difficile pour moi de l’écrire et de vous dévoiler des choses que jamais avant je n’aurais pu faire. Même si il ne touche absolument pas à la beauté ou à tous les autres sujets que j’ai pu faire ici, il est venu un moment où l’importance du sujet à pris le dessus sur le reste. J’espère que cela aidera certains d’entres vous.

Restez forts et croyez en vous… ❤

 Mon profil Linkedin: https://www.linkedin.com/profile/preview?locale=fr_FR&trk=prof-0-sb-preview-primary-button

Publicités

7 réflexions sur “Trouver un emploi = chercher une aiguille dans une botte de foin…

  1. Hello,

    Je suis dans le même cas que toi, c’est vrai que c’est très dur.
    Des fois j’ai l’impression de n’être qu’une case ou qu’un chiffre. Il faut rentrer dans des critères pré-établis mais quand on a un parcours atypique, cela devient la croix et la bannière.
    Je te souhaite plein de courage et de retrouver très vite du travail dans ce que tu aimes.
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne suis encore qu’une jeune étudiante mais voyant que le chômage peut toucher une personne si jeune et motivée, je me pose des questions (comme beaucoup d’autres jeunes) sur mon avenir…Ai-je le droit d’avoir des projets qui ne se réaliseront peut-être jamais, car je suis trop jeune ? Pas assez expérimentée ? Pas issue d’une prestigieuse école de communication ? J’en viens de jour en jour à vouloir fuir ce pays, où les rêves ne semblent plus réalisables…
    Je m’excuse de ce long commentaire, mais ton témoignage m’a beaucoup touché. Bon courage dans tes recherches !!! Et plein de bisous pour te porter chance ❤

    Aimé par 1 personne

    • Il faut avoir des rêves car c’est ce qui nous fait avancer et j’espère de tout coeur que tu pourras les réaliser et t’épanouir entièrement dans ce que tu feras. On se ressemble un peu si je comprends bien (école…). Si j’ai un conseil à te donner, ce serait de faire des stages un max même si je sais que c’est aussi très dur à trouver ou bien d’avoir un job étudiant dans ta branche, moi c’est ce qui ressort en entretien et c’est ce que les employeurs remarque en premier. Pour le fait de partir de la France, si j’avais été célibataire et sans aucunes attaches ici, crois moi que je serais partie car la France n’est pas le meilleur pays pour l’emploi et les jeunes.
      Tu n’as pas à t’excuser de ton long commentaire car moi j’en fais des aussi longs (et même des articles très longs ^^), ce blog est là pour cela aussi, échanger et partager.
      Merci beaucoup pour ce commentaires et tes encouragements que je te retournes, j’espère que tu réussiras. Des bisous ma belle ❤

      J'aime

  3. On dit souvent que pour une jeune diplômée il faut compter 1 an avant de trouver un travail. Pour ma part ça m’aura prit un peu plus longtemps, mais malheureusement compte tenu de la conjoncture, avoir un emploi ne garantie pas l’avenir pour autant. Remplacer des CDI par des CDD c’est facile, embaucher des jeunes pour leur diplôme et les payer à la limite car « c’est un contrat aidé » c’est facile et injuste à la fois. Le manque d’annonce dans la communication est difficile et ne rien faire mine le moral, je connais ça été dure pendant longtemps et lorsque tu n’étais pas en recherche et qu’on en discutait j’ai ressentis ce sentiment que tu décris, comme si c’était si évident de trouver un emploi et bien malheureusement une fois qu’on est dedans, on comprend que trouver c’est vraiment difficile et l’entourage ne le comprend pas. J’ai eu la chance d’avoir le soutien de mes parents pendant cette période et c’est encourageant. J’espère que tu vas finir par trouver rapidement et que tu pourras passer à autre chose !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s