J’ai lu…

DSCF5418

SURPRISE! je me suis remise à lire (un peu ^^) et dans cet article je vous présente le dernier livre que j’ai terminé, et qui est « Entres mes mains, le bonheur se faufile » de Agnès Martin Lugand.

Quand j’ai acheté ce livre, je n’y allais pas pour acheter ce titre mais j’y allais pour acheter la suite du premier roman du même auteure « Les gens lisent et boivent du café« , que j’avais lu il y a un an environ et que j’avais très étonnamment adoré! Et il n’était pas disponible donc la vendeuse m’a conseillé celui ci et je ne regrette pas même si j’ai toujours l’intention de lire l’autre, vous le verrez passer par là dans quelques temps =).

Je vous fait un petit résumé et je vous donne mon avis par la suite.

« Iris, une jeune femme mariée à un médecin, sans enfants, évolue dans un milieu professionnel qui l’ennui profondément et qui étouffe dans sa vie de femme mariée bonne à rester à la maison et à faire des enfants et dans ces soirées avec des femmes de médecins, plus bourgeoises les unes que les autres. Et pour échapper à tout cela, la jeune femme se réfugie au milieu de fils, d’aiguilles, de tissus et de sa machine à coudre, pour toucher l’instant de quelques heures à son rêve de petite fille. En effet, Iirs voulait devenir couturière mais la vie en a voulu autrement, ainsi que son mariage et ques ses parents mais ça elle ne le saura que plus tard. De jours en jours, son couple en prend un coup, même si son mari ne voit pas les choses de cette façon et après avoir démissionné, son rêve reprend le dessus et elle en parle à son mari qui lui ne souhaite qu’une seule chose, qu’elle soit femme au foyer et qu’il aient un enfant et qu’elle s’en occupe. Éprise de ce rêve qui hante ses journées, elle trouve un stage dans une école de couture mais celle ci se situe à Paris et le stage dure 6 mois. Après de nombreuses conversations avec son mari, Iris a l’aval de son mari pour partir en stage 6 mois dans la capitale, à condition qu’à son retour, elle reste à la maison et qu’ils fassent un enfant. La jeune femme accepte sans grandes convictions et la 1ere de stage parisien arrive à grand pas et l’excitation avec. 

Au bout de quelques semaines de stage avec d’autres femmes partageant la même passion que Iris, la jeune femme est convoquée par la grande patronne, qui lui fait des louanges sur son travail et lui propose de devenir une couturière privée et sur mesure pour les amies de la grande bourgeoisie de la patronne et tout le gratin parisien qui ne compte pas son argent. A la fois, étonnée et très heureuse de cette proposition, la jeune femme, toujours en manque de confiance en elle, demande la permission à son mari, qui accepte mais toujours avec des réserves. Les semaines passent, les commandes affluent, le talent de Iris a vite fait le tour de la capitale, les soirées mondaines se suivent et ne se ressemblent pas le fils de la patronne et Iris font connaissance de soirs en soirs… Iris s’émancipent de jours en jours et la femme fatale qui sommeillait en elle depuis trop longtemps reprend le dessus mais les problèmes qui vont avec ne tardent pas à arriver non plus… »

Entre grande histoire d’amour, problèmes de famille et passion, ce roman ne manque pas de nous étonné de pages en pages. Et une morale ressort de ce roman comme le premier de cette auteure exceptionnelle, et celle ci est de « croire en ses rêves et de n’écouter que son coeur pour se lancer et ne pas hésiter ». A la fermeture de ce roman, on a envie de tout balancer et de réaliser son rêve le plus cher, sans se soucier de ce qui nous entoure. Et en plus, au moment où j’ai lu ce livre, j’aurais bien besoin de faire cela moi aussi (pour celles et ceux qui ne savent pas, je suis à la recherche d’un travail et je galère sérieusement à trouver :/).

Je recommande ce livre à 100% et n’hésitez pas à me donner votre avis sur cette lecture si vous le lisez ou sur une autre =)

Prenez soin de vous <3.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s