~ Mon amour pour les savons ~

img_8759

Ma petite collection du moment, mes préférés sont les 3 en boîtes derrière (Naturel O Galop, et La Savonnerie de Paris

Je vais essayer de ne pas être trop bavarde dans cet article car je vais vous perdre mais à chaque fois que je parle de quelque chose que j’aime (ou pas d’ailleurs ^^), je parle beaucoup. Et aujourd’hui, je vais vous parler de mon amour pour les savons, une histoire qui dure depuis toujours…

Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que ma peau est très réactive aux gels douche de commerce et aux gels douche en général d’ailleurs. Il a bien fallu trouver une solution et c’est là que l’histoire a commencé, j’ai acheté mon 1er savon au lait d’ânesse pendant mes vacances dans ma famille à l’Ile de Ré et depuis c’est l’amour fou! C’est  le seul format que ma peau tolère et qui la rend toute douce.

Avec les années, mon amour a grandi et j’ai commencé à craquer de plus en plus, pour le petit à la vanille, au lait d’amande, à la coco… Mais j’ai tout de même des critères de sélection; ils doivent être saponifiés à froid (très important pour que le produit est gardé sa teneur), qu’il soit non testé sur les animaux alias « cruelty free » (je fais ma Brigitte Bardot pour le coup mais c’est important pour moi). Et j’aime bien savoir de quelle manière ils sont fabriqués.

img_8763

Le savon existe depuis des années et il a longtemps été oublié mais je trouve qu’il revient de plus en plus sur le devant de la scène et cela ne me déplaît pas car d’une c’est pratique, on le glisse dans une petite boite pour partir en voyage, on le pose sur un porte savon ou une lufa* (cf photo) et c’est bon, il n’y a pas de gros emballages si ce n’est des boites. Qui au passage sont souvent très jolies et que je garde pratiquement toutes (non je ne suis pas folle ^^), ça décore ma salle de bain et c’est un peu par nostalgie aussi, de l’avoir terminé. Même si j’en jette quelques unes, ça prend toujours moins de place qu’un grosse bouteille en plastique. Niveau rapport qualité prix c’est indéniable, un savon est égal à 2 bouteilles de gel douche de commerce, faites le calcul, vous avez 2 heures 😉 et pour le prix, il faut compter 5€ minimum pour un « premier prix » et après, perso, je peux aller jusque 8- 10€ selon le produit mais en considérant le temps d’utilisation, et le geste pour la planète, c’est gagnant- gagnant. Le petit plus, c’est qu’on peut en avoir de tous les parfums, c’est joli, ça embaume la salle de bain. Et il y en a pour tous les types de peau bien souvent. Maman Aux folies de la vie, qui apparaît sur le blog parfois, et qui vous le savez a la peau très très sèche, n’utilises que des savons et sa peau la remercie.

J’ai même converti l’amoureux, c’est pour vous dire 😉

Vous allez me dire, mais pourquoi toi qui es si addict, tu ne les faits pas toute seule? Tout simplement par manque de temps, de connaissance et parce que comme je le disais plus haut, il y a de plus en plus de savonniers que ce soit sur le net ou en physique (comme la super savonnerie qui a ouvert à deux pas de chez moi pour mon plus grand bonheur et pour qui j’ai consacré un article). Chacun son domaine. Et puis, ça me permets de découvrir des marques, des personnes, des odeurs, des compositions et de pouvoir craquer un peu partout, que ce soit en Bretagne ou ailleurs. J’adore rentrer dans les savonneries, dès que j’en vois une, je craque, je rentre et … j’achète. C’est un de mes petits plaisirs, et ça me permets de changer, de tester, d’en avoir de toutes les couleurs, formes, odeurs… =) Mais je ne dis pas que je n’essayerais pas un jour et que je deviendrais addict.

En conclusion, les savons ont beaucoup d’avantages selon moi et l’histoire d’amour qu’il y a entres eux et moi n’est pas prête de s’arrêter, croyez moi.

Et vous, vous êtes plutôt savons ou gels douche? Quels sont vos coups de coeur?

Prenez soin de vous <3.


*Luffa: de la famille des cucurbitacées (oui, oui ^^), le luffa est une sorte de courge éponge qu’on peut tous faire pousser dans notre jardin, coupée en petites tranches (ou non), elle est utilisé en cosmétique soit pour faire des éponges exfoliantes ou pour poser les savons  et éviter qu’ils fondent à vue d’oeil en coulant au bord de la baignoire.