Un chat + une histoire d’amour…

IMG_8655

Le titre de cet article n’est pas très parlant comme cela mais si vous lisez le livre que je vais vous présenter dans ce billet, vous comprendrez…

Voilà bien longtemps que je ne m’étais pas posé avec un livre alors qu’il y a quelques années, j’en dévorait des tas. Mais j’ai pris de nouvelles résolutions enfin j’ai adopté de nouvelles habitudes de vie qui me permettent de pouvoir lier boulot et perso, et peut être que je vous ferais un article à ce sujet d’ailleurs si cela vous intéresse. =)

Rentrons dans le vif du sujet… Gilles Legardinier est un auteur que j’ai découvert dès osn premier roman (style comédie), Demain, j’arrête! et j’ai de suite accroché. Je n’ai donc pas hésité longtemps devant son avant dernier roman (dernier en format poche, seul format que j’achète), Ça peut pas rater!. 

Ce roman s’insère dans l’air du temps de notre époque, à savoir une crise économique dans une entreprise de matelas dans laquelle travaille Marie, une trentenaire qui vient de se faire larguer lâchement pas son petit ami. Et qui est bien décidée à se venger et à prendre sa revanche sur tout et surtour les hommes. A commencer par son ex et son patron. Connue pour sa timidité, la gentille Marie sera la première à élever la voix lorsque son patron annoncera que des licenciements sont à venir dans l’entreprise et se sera aussi celle qui fera tout pour se venger de son ex (voler un chat, empoisonner des beignets livrés à une fête que son ex organise…). Mais heureusement, Marie est très bien entourée par sa meilleure amie, qui lui trouvera un logement au delà des espérances, dans une résidence chic et des voisins masculins à la hauteur de la résidence. De plus, suite à son soulèvement face à l’annonce de son patron, elle deviendra la représentante de ses collègues avec qui elle n’avait pas de lien particulier avant, mais qui par contre, changera sa vie à jamais…

Encore un roman qui me fait dire que Gilles Legardinier ne s’est pas trompé en se lançant dans l’écriture de comédie. Tous les ingrédients sont là pour se plonger dans l’histoire, pour passer du rire aux larmes en deux temps et pour profiter d’un moment de détente avec un bon roman comme on en a besoin.

Connaissez vous cet auteur? Ses livres? Quel votre lecture du moment ou dernière lecture?

Prenez soin de vous ❤

Publicités

J’ai lu: « Girl Online » de Zoe Sugg (Zoella)

Gril onlineEt oui enfin, après un bon nombre de trains de retard, j’ai enfin lu le livre de la youtubeuse anglaise Zoella, sorti en version française en début d’année 2015. J’ai profité de l’été pour m’y mettre, même si c’est une amie qui me l’a prêté.Et en fermant les dernières pages, j’ai été heureuse de pas avoir mis 15€ dans ce livre, car vous vous en doutez, je n’ai pas aimé! Cela n’enlève en rien le fait que je regarde toujours les vidéos de Zoella et que je l’apprécie autant, c’est juste qu’il fait laisser aux youtubeurs les trucs de youtube et aux auteurs, les trucs de l’écriture, voilà tout (je vais sans doute m’attirer les foules en disant cela mais je prend ce risque ^^).

En lisant le roman et en voyant la couverture, j’ai vraiment cru que j’allais adorer ce livre. Et pourtant…

Je vous résume rapidement l’histoire car je pense que beaucoup la connaisse. Penny, une jeune ado réservée, gaffeuse, un peu gauche (comme moi ^^), vivant avec une famille aimante et un meilleur ami/ voisin extraordinaire décide d’ouvrir un blog « Girl Online » et tout marche très bien pour celui- ci, des commentaires, des retours positifs… Jusqu’au jour où elle passe le Noel et le Nouvel An à New York avec ses parents qui travaillent et qu’elle rencontre le garçon qui lui fait reprendre confiance en elle, qui voit sa vie redevenir rose comme pendant l’enfance et l’insouciance. Mais ce n’est qu’au retour à la réalité à Brigthon que la vérité éclate et que la bulle dans laquelle elle était fait de même. Et elle se rend compte que même si à un moment donné, le monde virtuel a dépassé le réel, il n’y a que la réalité qui peut faire avancer.

Je n’enlève en rien le fait que ce livre est bien écrit mais il correspond plus aux lecteurs adolescents (13-17 ans) qu’à un lecteur d’une vingtaine d’années ou alors c’est moi qui ne comprend rien ^^. Même si je pense qu’il ne faut pas mourir idiot et que je pourrais avoir un sujet de conversation avec ma soeur de 13 ans grâce à ce livre, je voulais le lire, je l’ai lu, je ne l’ai pas aimé, point. Même si il en ressort une certaine morale et que j’aime ces livres dont il en ressort une morale, le fond et la forme sont incompatibles à mon sens.

Et vous, l’avez vous lu, aimé, pas aimé, pourquoi? Dites moi tout =)

Prenez soin de vous. ❤